Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tarte au citron (bergamote) sans meringue

Publié le par Fabichon

Tarte au citron (bergamote) sans meringue
Tarte au citron (bergamote) sans meringue

Après les agapes, les agapes continuent... Ras - le - bol du chocolat, vive le citron. Mais pas n'importe quel citron. Hier matin, j'ai trouvé des petits citrons bergamote. Ils sont plus doux, plus juteux et ils ont un parfum délicieux. Si vous n'en trouvez pas, utilisez le citron classique, ce sera plus amer. Je n'ajoute pas de meringue, c'est du sucre en plus et je préfère sans. Ce soir, Fred et André vont en profiter. 

Faites l'effort d'une pâte maison, ça n'a rien à voir avec la pâte industrielle. Puisqu'ici on utilise les zestes, achetez plutôt des citrons bio. 

Pour la pâte sablée : 

200 g de farine

100 g de beurre mou 

2 c à s de sucre

1 œuf 

3 c a s d'eau glacée 

le zeste d'un des citrons

1 pincée de sel

Mettez la farine dans un saladier avec le beurre coupé en cubes. Mélangez avec le bout des doigts pour sabler la pâte . 

Faites un puit avec ce mélange. Ajoutez au centre tous les ingrédients et mélangez sans trop pétrir. Si vos doigts collent, ajoutez de la farine. 

Faites une boule et aplatissez-la. Au frais au moins une 1/2 heure.

Prechauffez le four à 180

Etalez la pâte et déposez-la sur du papier sulfurisé avant de la mettre dans le moule à tarte. 

Faites-la cuire à blanc 20 min. 

Pour la crème au citron: 

3 oeufs

120 g de sucre 

Le jus de 3 citrons (env. 100g de jus) et le zeste râpé d'un des citrons

175 g de beurre fondu 

Mettez les œufs et le sucre dans une casserole. Fouettez longuement le mélange. 

Ajoutez  les jus et le zeste râpé puis le beurre fondu 

Faites cuire à feu très doux jusqu'à épaississement

Versez ce mélange sur le fond de tarte et poursuivez la cuisson 20 minutes

Laissez bien refroidir avant de déguster. 

J'ai ajouté une c à c du confit de citron que j'avais réalisé pour faire mon pain d'épices. 

Resultat ce soir dans les yeux de Fred, André et mon amoureux.

 

Commenter cet article